Maison Rostang**,Paris 17

Avant de démarrer une nouvelle semaine de travail, j’avais envie de partager avec vous le bon souvenir de cette adresse.

C’est à l’occasion de mon anniversaire que j’ai fait la découverte de ce deux étoiles, le souvenir d’une aventure culinaire inoubliable !

Installée dans la magnifique salle boisée avec moquette au sol, je pouvais, de mon fauteuil confortable, observer la cuisine, antre où les chefs, Michel Rostang, Nicolas Beaumann et leurs équipes subliment les aliments pour en faire des chefs-d’oeuvre. Etre aux premières loges d’un tel spectacle dans un cadre aussi spécial, une expérience « premium » assez rare.

Pour démarrer, en entrée, j’ai partagé le délicieux homard bleu cuit au moment, servi entier avec des ravioles de potimarron et gelée de cèpes, anglaise de noisettes. Voir le serveur décortiquer le homard tout en délicatesse crée déjà le « teasing » pour les papilles. Bon, pendant cet exercice quelque peu périlleux, certains projectiles se sont échappés le temps de nous faire sourire avant de découvrir un mélange de saveurs inhabituel et exquis.

Photo 10-02-2016 21 30 48

En plat, j’ai opté pour la noix de ris de veau croustillante avec ses petites pâtes farcies de champignons et écrevisses liés au vin jaune, crème d’écrevisses : un mélange Terre / Mer que j’appréhendais au départ et que je n’ai pu qu’approuver et apprécier au fur et à mesure des bouchées.

Photo 10-02-2016 21 56 54

Pour le dessert, en tant que « chocaholic », c’est la tarte au chocolat amer, servie moelleuse que j’ai dégustée avec sa sauce faite de décoction de café et son sorbet chocolat, tuile au Grué, la perfection au chocolat ! Après l’entrée et le plat, la tarte est bien consistante mais, tellement sublime, que, je vous rassure, je n’en ai pas laissé une miette !

Photo 10-02-2016 22 24 47

Pour arroser le tout, le sommelier m’a fait découvrir un Domaine de Montcalmès 2010, un vin délicieux qui séduit le palais et ne fait que rehausser encore plus le goût des différents plats.

Inutile donc de vous préciser que, du début à la fin, j’ai vécu un pur moment de bonheur. Et quelle ne fut ma surprise quant, à la sortie du restaurant, j’ai eu droit au petit-déjeuner du lendemain, une brioche aux pralines comme je n’en ai jamais goûté qui m’a permis de prolonger ce plaisir gustatif.

Certes, tout cela a un prix conséquent : 140 à 220 euros à la carte en fonction de votre sélection.

Des menus sont toutefois proposés :

  • Menu déjeuner à 90 euros, qui semble très logique en rapport qualité/prix
  • Menu Transmission en 6 ou 8 temps à 185/225 euros, pour les plus gourmands
  • Menu « Tout truffe noire » en 5 ou 6 temps à 250/290 euros, pour les amateurs de truffes, en saison uniquement

Ce que j’ai préféré : la salle façon « club d’affaires », la décoration raffinée, le service irréprochable et, bien entendu, l’excellence des accords proposés, 2 étoiles bien méritées !

Ce que j’ai le moins aimé : le temps d’attente un peu long mais le résultat vaut bien l’attente

Mon conseil : à faire pour une occasion spéciale et prendre son temps pour profiter de chaque moment et de chaque pointe de saveur

Publicités

3 réflexions sur “Maison Rostang**,Paris 17

  1. Ping : Premier anniversaire du Carnet Gourmand de Marielle ! – Le Carnet Gourmand de Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s