Les affamés, Paris 2

Aujourd’hui, je vous fais découvrir une table étonnante et discrète de la rue Saint-Augustin où la cuisine est faite maison, en fonction des produits de saison, par un chef qui s’est formé auprès des grands comme Thierry Marx, Eric Frechon,…

La décoration, elle, est épurée, une petite salle en longueur avec, au fond, une cuisine ouverte où vous pouvez observer la réalisation des excellents plats qui vous sont proposés.

La carte ? Un papier imprimé pour prendre en compte les modifications du jour avec des entrées (10 à 13 euros), des plats (19 à 23 euros) et des desserts (8 euros). Croyez-moi, à la lecture de la carte, il est difficile de choisir tellement tout donne l’eau à la bouche.

En entrée, j’ai testé le Ceviche de cabillaud servi avec de la betterave, une sauce au jus de citrons verts et oranges, du gingembre, des oignons rouges et des herbes fraîches, un mélange frais et explosif en bouche !

Photo 24-05-2016 20 22 20

En plat :

  • j’ai choisi le magret de canard servi avec une cuisson parfaite, accompagné d’endives braisées, de salade de pommes croquantes à la coriandre et d’un bol de polenta. Je sais que la polenta n’est pas le plat préféré de tous mais, c’est probablement parce que vous n’avez pas goûté celle de ce restaurant, onctueuse, délicate et savoureusement assaisonnée
  • j’ai également goûté à la blanquette de veau à la moutarde de Meaux, sans farine et servie avec des carottes fines et de vrais champignons de Paris, un plat qui rappelle la cuisine de nos grand-mères

Et pour une fin en beauté, j’ai dégusté 2 desserts simples mais exquis :

  • le baba au rhum à la pâte bien légère et aérée imbibée de rhum (avec la bouteille à côté pour ceux qui ne le trouvent pas assez arrosé ;)). Servi avec une crème montée à la fève tonka, ce dessert est léger, parfait pour ceux qui n’ont plus très faim en bout de repas mais ont envie d’une touche sucrée
  • le chou, tout aussi succulent, est fourré à la crème à la vanille et recouvert de noisettes du piémont bien caramélisées. Amateurs de desserts sucrés (pas trop, je vous rassure), je vous le conseille vivement

Bref, si je dois résumer, Les affamés est un restaurant à la cuisine digne d’être qualifiée de « gastronomique sans chichis » qui gagnerait à être connu ; croyez-moi, le tester c’est l’adopter ! 😉

Ce que j’ai préféré : la simplicité, la convivialité, la qualité indéniable de la cuisine avec un rapport qualité/prix correct (environ 40 euros pour entrée/plat/dessert concoctés à partir de produits frais de saison)

Ce que j’ai le moins aimé : j’ai bien cherché, je ne trouve rien à redire

Mon conseil : si vous êtes adeptes de bonne cuisine, allez-y au plus tôt ! 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Les affamés, Paris 2

  1. Ping : Premier anniversaire du Carnet Gourmand de Marielle ! – Le Carnet Gourmand de Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s