Chez Karl et Erick, Paris 17

C’est à dîner que j’ai découvert cette adresse étonnante, à deux pas du Parc Monceau. Karl et Erick sont jumeaux, Karl aux fourneaux et Erick en salle. Le serveur vous dira que, pour le retenir, Karl s’écrit avec un K comme « Kitchen » 🙂

Si l’entrée et le décor ne sont pas forcément originaux ou époustouflants, la cuisine, quant à elle ne peut que ravir les papilles gourmandes. Concoctée avec des produits frais et de saison, Karl a un don pour mélanger les saveurs et sublimer les produits les plus simples. Un petit exemple ? Le chef propose une « fondue de chou vert » en accompagnement d’un des plats ; à la lecture de la carte, j’étais plutôt sceptique, n’appréciant pas forcément ce légume loin d’être gourmand. Vous connaîtrez le verdict final un peu plus loin dans l’article 😉

Laissez-moi d’abord vous expliquer le concept. A l’arrivée, le serveur présente une ardoise avec les entrées, plats et desserts du jour que vous pouvez commander seuls ou en menu :

  • Entrée / Plat ou Plat / Dessert à 35 euros
  • Entrée / Plat / Dessert à 41 euros

A deux, nous avions convenu de prendre un menu Entrée / Plat et un menu Plat / Dessert en partageant l’entrée et le dessert.

En entrée,nous avons opté pour les couteaux au beurre d’algues « Bordier ». Fan de ce crustacé, j’ai trouvé qu’il se mariait très bien avec ce beurre fort bien connu dont les algues récoltées dans le Finistère intensifient le goût iodé très apprécié.

photo-31-01-2017-19-42-48

Par la suite, j’ai pu goûter aux deux plats :

  • l’échine de cochon de Pays Basque avec sa fameuse fondue de chou vert ! Une cuisson de viande à la perfection sur un lit de chou tellement bien cuisiné et assaisonné qu’on oublie le légume d’origine. Le tout, agrémenté d’une sauce tellement exquise que nous n’en avons laissé aucune goutte.
  • les coquilles Saint-Jacques accompagnées de nouilles sautées au soja et sésame (avec un supplément de 7 euros) ; une assiette aussi belle que bonne avec une touche japonaise qui met en valeur le goût de la Saint-Jacques.

En dessert, nous avions opté pour la tartelette infiniment citron : intense en citron sur une pâte fine sablée surplombée de mini meringues, elle nous a tellement conquises que nous avons décidé de craquer pour un second dessert !

photo-31-01-2017-20-30-20

Nous avons alors choisi la mousse au chocolat noir Guanaja, forte d’un excellent chocolat, elle était servie avec une délicieuse glace café maison, une touche finale exceptionnelle pour terminer ce superbe repas !photo-31-01-2017-20-37-31

Ce que j’ai préféré : le concept avec le duo de frères, l’orginalité et la qualité de la cuisine proposée, un restaurant que je peux facilement qualifier de bistronomique !

Ce que j’ai le moins aimé : des prix légèrement élevés qui sont compensés par la qualité de la cuisine faite maison et des produits utilisés. Il faudrait compter environ 40 à 45 euros par personne, boissons incluses

Mon conseil : laissez-vous tenter par cette adresse et n’ayez pas de préjugés sur certains produits que vous n’appréciez pas forcément ; vous pouvez faire confiance au chef pour vous épater 🙂 Si vous y allez le midi, vous pourrez aller faire un petit tour au Parc Monceau que j’apprécie particulièrement les beaux jours. Attention, le restaurant est fermé samedi midi, dimanche et lundi ; réservez donc en semaine ou pour un bon dîner samedi soir.

Publicités

4 réflexions sur “Chez Karl et Erick, Paris 17

  1. Ping : Premier anniversaire du Carnet Gourmand de Marielle ! – Le Carnet Gourmand de Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s