Les Tablettes de Jean-Louis Nomicos*, Paris 16

Lors de l’initiative « Tous au restaurant » 2016, j’avais déjà eu l’occasion de déjeuner dans cet étoilé et de vous en parler rapidement. Il y a quelques jours, j’ai été plus que ravie de le redécouvrir en mode « dîner » et j’ai donc décidé de lui dédier un article à part entière !

Tant en journée qu’en soirée, c’est une adresse que je recommande déjà pour son cadre : des murs dont l’entrelacement nous fait sentir comme lotis dans un panier d’osier au milieu d’une décoration simple et chaleureuse aux couleurs orangées.

Au menu, plusieurs choix :

  • Le menu Club « dans les tablettes » servi uniquement à déjeuner pour 42 euros (une entrée, un plat et un dessert) et sa variante à 58 euros (une entrée, un plat, fromage, dessert, café et 37,5 cl de vin)
  • Le menu dégustation à 150 euros : six plats, un fromage, deux desserts
  • Le menu de saison à 125 euros : cinq plats, deux desserts
  • Le menu découverte à 85 euros : deux verres de vin, trois plats, un dessert

J’y ai été à dîner dans le cadre d’une offre Michelin, le Menu Prestige à 155 euros, incluant une coupe de champagne, deux verres de vin, eau, café et les étapes gourmandes ci-dessous :

  • D’abord, pour mettre en appétit, de délicieux petits amuse-bouches salés :

Photo 24-02-2017 20 32 43

  • Ensuite, place au sérieux ! On démarre par le velouté crémeux de potimarron en émulsion, bien assaisonné et fin en bouche, une entrée idéale pour démarrer le repas !

Photo 24-02-2017 20 38 17

  • Ensuite, place à une assiette végétarienne : les asperges sur un lit de petits cubes de légumes, le tout recouvert d’une sauce exquise, une salade croquante et fraîche !

Photo 24-02-2017 20 49 08

  • Pour poursuivre, place au poisson : la magnifique sole de Roscoff poêlée aux truffes avec ses artichauts poivrades à la moelle et son jus végétal, une assiette qui surprend encore plus en bouche qu’en visuel et pourtant je suis rarement fan de plats à base de poisson ! 🙂

Photo 24-02-2017 21 01 16

  • Entre la mer et la terre, arrivent les fameux macaronis aux truffes noires et foie gras, céleri et jus de veau, la spécialité du chef, un pur délice où la truffe est bien travaillée pour sublimer le plat sans en cacher les autres saveurs !

Photo 24-02-2017 21 19 23

  • Enfin, en dernière étape salée, place au veau à la cuisson parfaite, servi avec des champignons et pommes rattes fumées, un visuel net et un plat exquis pour les amateurs de viande rouge comme moi 🙂

Photo 24-02-2017 21 38 30

  • Après le salé, place au sucré !  D’abord avec la sublimissime poire pochée farcie de fruits secs et servie avec une délicieuse crème brûlée et un sorbet poire maison au goût bien fruité. Un dessert beau et bon !

Photo 24-02-2017 21 51 35

  • Amateurs de chocolat, vous adorerez la tarte soufflée au chocolat grand cru servie avec un excellent sorbet cacao et une émulsion au mascarpone. Un dessert qui a su conquérir la chocaholic que je suis mais qui risque d’être trop chocolaté pour les rares personnes qui ne sont pas très « chocolat » (je ne savais même pas que ça pouvait exister :))

Photo 24-02-2017 22 05 45

  • Pour terminer en beauté, le thé, la tisane ou le café est accompagné de mignardises sucrées : des tartelettes au citron, des chocolats au caramel et des mini babas au rhum, des bouchées explosives qu’on apprécie encore plus quand le chef vient humblement, le sourire aux lèvres, visiter les tables pour s’assurer que le menu a plu à chacun des clients du restaurant !

Bref, à chaque étape et à chaque bouchée, on ne peut qu’approuver l’étoile amplement méritée du chef Nomicos et de son magnifique restaurant !

Ce que j’ai préféré : évidemment, la qualité de la cuisine, mais aussi le rapport qualité / prix, la décoration, l’ambiance et le service attentionné

Ce que j’ai le moins aimé : rien !

Mon conseil : si vous avez envie d’un moment gourmand et gourmet, choisissez votre menu et réservez votre table à l’avance parce que ce restaurant est bien prisé. Pour plus d’intimité, un petit renfoncement dans la salle vous permettra d’avoir une table où vous serez quasi seuls.

Publicités

7 réflexions sur “Les Tablettes de Jean-Louis Nomicos*, Paris 16

  1. Ping : La Carnet Gourmand de Marielle fête ses 2 ans – Le Carnet Gourmand de Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s