Gourmandise en Audi RS3, Provence

Aujourd’hui je vous emmène dans le Sud de la France pour une escapade lors d’un weekend alliant gourmandise et sensations fortes au volant de la toute nouvelle Audi RS3 ! Bleue, blanche, rouge ou grise, vous les admirerez en portraits individuels ci-dessous !

img_3757

Jour J : Commençons par la berline grise, celle que j’ai testée en premier : une ligne magnifique, un espace intérieur spacieux et confortable et un vrombissement au démarrage qui donne la chair de poule et une envie folle d’une longue ballade ! Rien que de l’aéroport à l’hôtel, on apprécie déjà sa tenue de route et la conduite agréable !

img_3664-1

Arrivés le soir à Marseille, le dîner était prévu au restaurant étoilé « L’Epuisette » sis dans le quartier d’Endoume,  au creux du Vallon des Auffes, un magnifique port de pêche traditionnelle. Si le cadre intérieur est raffiné, la vue quant à elle est à couper le souffle surtout au coucher du soleil. Le menu de groupe était sélectionné pour tester la spécialité du chef :  le poisson !

D’abord quelques bouchées au poisson pour la mise en bouche dont un délicieux cromesqui. Ensuite, une soupe de poissons de roche proposée avec des croûtons et de la rouille, une entrée exquise de qualité ! Par la suite, nous avons eu la chance de tester une Bouillabaisse revisitée avec du Chapon, de la Lotte, de la Vive de la Galinette et du Saint Pierre joliment disposés dans l’assiette et délicatement arrosés d’une sauce raimu, de quoi ravir les papilles des plus gourmands ! Pour terminer cet excellent repas, nous avons goûté à la tarte minute aux figues et fenouil, un dessert aussi beau que bon modulo les grains d’anis qui, lorsqu’ils craquent sous la dent, masquent les autres saveurs (je les ai donc mis de côté ;)). Bref, une expérience culinaire de haut niveau que je renouvellerai avec plaisir pour tester la vue en plein jour.

Jour J+1 : Le lendemain, nous avons démarré la journée par une belle boucle routière vers la Ciotat en passant par les magnifiques tournants de la route des Crêtes, de quoi tester le caractère sportif et performant de ce magnifique bijou qui réagit au quart de tour mais toujours avec une stabilité rassurante ! L’après-midi, j’ai eu l’occasion de tester la version hatchback bleue sur le célèbre col de l’Espigoulier, en route vers Sanary-sur-mer. Cette magnifique teinte bleue lui va très bien et la ligne hatchback rajoute de la sportivité à son allure.  Comme dans la berline, même si l’extérieur reste plutôt discret, la calandre et le regard, mi-sournois mi-agressif, laissent quand même deviner le caractère impulsif de ses 400 chevaux et de sa capacité à bondir de 0 à 100 km à l’heure en 4.1 secondes.

Entre ces deux escapades montagnardes, nous avons eu l’occasion de déjeuner dans un joli havre de paix, l’île verte. Pour y aller, nous avons dû emprunter un hors bord pour une traversée d’une dizaine de minutes au rythme des flots de la belle méditerranée. Une fois arrivés, un décor époustouflant : une île toute boisée et un restaurant unique qui donne sur le parking / petit port, la belle mer et la baie de La Ciotat et qui est ouvert uniquement pendant la belle saison (jusqu’à fin octobre normalement). En attendant le déjeuner, on peut se balader dans la forêt pour respirer l’air pur en observant des paysages magnifiques !

A table nous nous sommes régalés ! Nous avons d’abord eu droit à une assiette d’entrées : du tartare de thon parfumé au citron et gingembre, de la rémoulade de chair de tourteaux avec sa julienne de navet et granny smith, des fritures de seiches, poulpes, calamars et crevettes et des anchois frais frits, une entrée très copieuse de quoi bien mettre en appétit. Ensuite, la place fut à une belle langouste servie  avec des légumes en ratatouille et une pomme de terre au four. Pour terminer, nous avons dégusté un nougat glacé avec son coulis de fruits rouges, un dessert beau et gourmand ! Bref, une excellente adresse où je retournerai avec plaisir ! Petit point d’attention quand même : ici, pas de toilettes ! Pour ceux qui ont un besoin pressant, ils doivent se débrouiller à  l’ancienne, dans la nature 😉

Jour J+2 : Le dimanche, dernier jour en compagnie de ce joli bolide, vint trop vite et, comme on garde le meilleur pour la fin, c’est la ROUGE que j’ai testée. Certains d’entre vous connaissent déjà mon faible pour les voitures rouges mais celle-ci a su détrôner toutes les autres ! Vous avez vu son look ? Son regard déterminé, sa calandre parfaite, ses roues prêtes a bondir et ce rouge qui y ajoute du peps. Quand on connait en plus ses performances, on ne peut que succomber ! En photo ci-dessous, voilà donc mon coup de cœur du weekend 🙂

img_3763-1

C’est à bord de ce beau joujou que nous nous sommes dirigés vers les Arcs via un très beau parcours qui a permis de découvrir encore plus la conduite de cette merveilleuse voiture, aussi agréable en mode Confort qu’en mode Dynamic.

La destination ?  Le relais des Moines , un restaurant étoilé, bien caché à deux pas de la route, dans une ancienne bergerie du 16ème siècle nichée au calme au sein d’un joli parc arboré. Ce restaurant est doté d’un cadre exceptionnel tant à l’intérieur, mixant vieilles pierres et modernité, qu’à l’extérieur avec sa belle terrasse surplombant une jolie piscine avec vue dégagée.

Après quelques bouchées apéritives, nous avons démarré le repas avec, en entrée la « boui-abaisso », une version élégamment revisitée de la bouillabaisse : de bons produits de la pêche servis avec des légumes joliment disposés dans l’assiette tel un tableau et agrémentés d’une sauce et de condiments qui font de chaque bouchée, une explosion de saveurs en bouche. En plat, place au filet de canette des Dombes accompagné de carottes de pays glacées et d’un jus corsé, un plaisir pour les yeux et les papilles. Pour terminer en beauté, on nous a servi une belle sphère en chocolat sur laquelle on a délicatement versé une sauce chaude au chocolat pour la faire gentiment craqueler et découvrir la délicieuse surprise à l’intérieur : un crumble, de la framboise, le tout se mariant à la perfection avec le chocolat ! Un repas sans faute du cadre, à l’ambiance et à la qualité des plats et du service.

A la fin de ce repas nous avons dû prendre le volant pour la dernière ligne droite vers l’aéroport. J’en profite pour vous montrer la version blanche de cette belle Audi RS3 et pour faire un petit focus sur son volant tout de cuir et d’Alcantara donnant sur un virtual cockpit que vous pouvez adapter à  votre convenance pour avoir une lecture classique ou sportive. Au volant, toujours plein de boutons et manettes pour gérer la voiture et la conduire avec le plus de plaisir !

Nous voici arrivés à  la fin du weekend avec une expérience inoubliable tant d’un point de vue gourmand que d’un point de vue sportif et touristique ! Un grand merci à Audi France et surtout à Sophie, Arnaud et Philippe qui ont organisé et nous ont accompagnés lors de ce weekend de rêve dans le plus bref des détails ! Un grand merci à Laurent qui a bichonné toutes ces merveilles pour nous les remettre fraîches et pimpantes à tout moment, comme sorties d’usine !

Publicités

4 réflexions sur “Gourmandise en Audi RS3, Provence

  1. Ping : La Carnet Gourmand de Marielle fête ses 2 ans – Le Carnet Gourmand de Marielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s